jeu. Oct 22nd, 2020
Victorine Dartois 18 ans, retrouvée morte à Villefontaine près de Saint-Quentin-Fallavier 1

Victorine Dartois est portée disparue depuis son retour dans sa ville natale de Villefontaine samedi soir. Le corps et ses effets personnels ont été retrouvés près d’un ruisseau lundi matin.

À midi ce lundi, un corps a été retrouvé dans un étang près de Villefontaine dans l’Isère. Il s’agit sans aucun doute de Victorine Dartois, portée disparue depuis samedi soir. Vers 7 heures du soir, après avoir passé un coup de fil près du Prairie Stadium, la jeune fille de 18 ans n’a montré aucun signe de vie.

Des techniciens d’identification criminelle ont été envoyés sur les lieux pour l’identifier. Le procureur de la République de Vienne, Audrey Quey, a déclaré: « Tout montre que ce n’est pas accidentel ».

Lors d’une conférence de presse, la procureure de Vienne Audrey Quey a annoncé lundi 28 septembre à 18h30 qu’une enquête sur « enlèvement, détention forcée et homicide intentionnel » avait été ouverte. Le parquet a abandonné l’affaire au motif que le Centre pénal de Grenoble, qui était en faveur des affaires criminelles de la province de l’Isère. L’enquête sera menée par le bureau d’études de Grenoble Le colonel Grenoble a annoncé avoir enquêté sur 80 enquêteurs, notamment avec l’aide de l’état-major de Bourgoin-Jallieu.

Elle n’est pas rentrée à la maison samedi soir

La jeune femme est étudiante à l’Université de Lyon et a disparu depuis une promenade entre amis samedi soir. Elle rejoindra la maison familiale dans le quartier des Fougères. Avant 19 heures, elle a été retrouvée près du stade de la Prairie, ce qui a été confirmé par l’utilisation de caméras de surveillance dans la ville. Elle devra peut-être prendre un bus à ce moment-là.

Ce lundi matin, sa recherche s’est principalement concentrée dans la réserve naturelle de l’étang de Saint-Bonnet. Il couvre une superficie d’environ 50 hectares et se compose d’étangs, de roselières et de bois. Selon Dauphiné Libéré, l’un des chiens de Saint-Hubert a été «marqué» au-dessus du ruisseau «Turitin», qui est le déversoir de l’étang de Saint-Bonnet. Six plongeurs ont été immédiatement envoyés dans le département pour explorer cette partie de l’étang. Puis trouvé le premier indice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *